« J’ai le sentiment d’être chez moi »

C’est dans un café des plus cosys que Sarah Levy me donne rendez-vous en ce samedi matin 9h30. Un café « à la française », bien loin du centre touristique de Prague. Oui, la ville recèle de petits bijoux et la Suisse-Allemande semble déjà bien les connaître. Entre une croque dans un croissant et une goutte d’un succulent thé, elle me raconte son parcours qui l’a menée jusque dans la capitale tchèque.

  • Comment t’es-tu retrouvée à Prague ?

Après avoir terminé mon MBA à Londres, je suis retournée en Suisse. Avec Lukas, mon mari, on s’est demandé ce qu’on allait faire ensuite. On a pris une feuille blanche et on a noté les destinations où l’on voulait aller. Au final, il restait Londres et Prague, on a postulé dans les deux villes et nous voilà !

  • Vivre dans un autre pays était un but en soi ?

Mon avis a beaucoup changé en partant en Angleterre. Alors que j’avais passé toute ma vie entre Berne et Zürich, j’ai réalisé que le monde était vraiment très petit, qu’il y avait beaucoup à découvrir, à apprendre…

  • Et alors ? Comment se passe l’adaptation à Prague?

Cela fait six mois que l’on est là, et j’ai déjà le sentiment d’être chez moi. La ville, les gens, la République Tchèque rend tout cela très facile. J’ai l’impression que ça s’est fait naturellement.

  • Est-ce vraiment si simple que ça de quitter ses habitudes et de recommencer une nouvelle vie ?

Non, au début, c’est vrai qu’il faut réussir à trouver ta place. En plus, la langue n’aide pas. Dans les magasins, tu ne sais pas vraiment ce que tu achètes ! Mais d’un autre côté, chaque jour, tu découvres quelque chose de nouveau, et tu as tout le temps une anecdote à raconter.

  • Y a-t-il quelques facettes de la Suisse qui te manquent?

Pouvoir me balader partout à vélo ! Ici, c’est bien plus compliqué. Et nager dans le lac, les rivières… Même s’il y a des parcs magnifiques et que la nature en dehors est vraiment belle; d’ailleurs, on s’y échappe le plus souvent possible.

  • Et côté nourriture ?

(Sarah sort son smartphone) Regarde, on a une liste de tout ce que l’on doit acheter quand on retourne en Suisse, pour être surs de ne rien oublier. Personnellement, je déteste la nourriture tchèque, alors que mon mari l’adore. Et presque tous les pains ont du cumin, favorable pour la digestion. Avec leur cuisine, c’est normal ! (rires) Mais je n’aime pas ça… Du coup, c’est une des premières phrases que j’ai apprise !

  • Tu parles le tchèque ?

J’essaie. Dès que je suis arrivée, j’ai tout de suite pris des cours. C’est une question de respect… et de motivation. C’est une des langues les plus difficiles que j’ai du apprendre, mais les gens apprécient quand tu fais l’effort.

  • Que pense votre entourage sur le choix que vous avez fait ?

Les amis, la famille, tout le monde est excité. Je n’avais qu’une condition en cherchant notre appartement : avoir une chambre d’amis ! Il y a tellement de gens qui viennent nous voir…  Je me sens très reconnaissante d’avoir des liens aussi forts avec eux, de me dire que même en déménageant à l’étranger, tu ne perds pas ce que tu avais en Suisse.

Bien que l’entrevue soit des plus intéressantes et Sarah fort charmante, il est temps pour elle de retourner vaquer à ses occupations. Des invités, venus de Suisse évidemment, l’attendent à la maison. Un dernier tour au marché pour poser pour la photo, trouver du pain (sans cumin) et s’extasier devant les sublimes bouquets de fleurs, et la voilà repartie… sur son vélo !

img_2512
Un dernier tour à vélo pour Sarah, qui troquera bientôt ce deux-roues pour sa moto, venue de Suisse. ©AH

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s