Rencontre avec l’Heidi espagnole

Au bord de la piscine du Club Suisse, Heidi Grellman se prélasse à l’ombre. On me la présente comme une Suissesse parlant français. Hop, je saute sur l’occasion – les Suisses se faisant rares dans le coin – et me permets de la déranger quelques instants. Elle m’accorde une rapide interview, ravie de pouvoir exercer autre chose que son allemand et son espagnol.

IMG_1907
« Je n’aime pas trop être prise en photo. » Mes excuses pour vous mettre en grand sur ma page d’accueil… ©AH

– Comment vous-êtes vous retrouvée à Madrid?

A 18 ans, j’ai connu un Espagnol. Il avait 31 ans, il était danseur à l’Opéra de Zürich. Je l’aimais et je l’ai suivi. Ma mère était très triste, et mon père pas du tout d’accord, surtout que j’étais fille unique…

A l’âge de 20 ans, je me mariais à Barcelone. Et comme mon mari était de Madrid, il a voulu revenir ici.

– Cela fait combien d’années que vous vivez dans la capitale?

Depuis 1970. Je n’ai jamais déménagé, même lorsque mon mari est décédé il y a neuf ans.

– Est-ce que cela a été facile de s’adapter?

Quand on est amoureux, c’est très facile! (elle sourit) Bien sûr, il y avait des différences de mentalité, mais on apprends à s’y habituer. En plus, c’était une bonne époque, où il y avait encore du travail.

– Et la langue, elle n’est pas trop complexe?

Quand j’ai eu mes filles, mon mari me disait de leur parler allemand, vu qu’elles allaient à l’Ecole Suisse. Mais comme je finissais par discuter avec elles en suisse-allemand, il m’a un peu obligée à me mettre à l’espagnol avec elles!

– Est-ce que vous retournez de temps en temps en Suisse?

Oui, cinq-six fois par année. J’ai mes amis, des anciens camarades d’école. Et les montagnes me manquent. J’ai beaucoup le mal du pays. Je crois que ça vient avec l’âge…

– Vous avez l’impression que le pays a changé?

Quand j’étais jeune, c’était trop propre! Maintenant un peu moins. Du coup, je m’y sens mieux. En plus, le pays est plus ouvert qu’à l’époque.

– Aujourd’hui, après toutes ces années, vous vous sentez toujours Suisse?

Je me sens Suisse, mais aussi Espagnole. Je suis un peu des deux.


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s